Catégories
Santé Social

Togo : mettre un terme à la défécation à l’air libre

La lutte contre la défécation  à l’air libre fait partie des priorités de l’Etat  togolais. A côté des actions engagées qu’il engage, des associations à l’instar de l’ASEFCE Internationale Togo ,Vivasfm Togo en collaboration avec  BAD ( Bel Avenir Développement) et Lumens  » le miroir du progrès » comptent apporter leurs pierres à l’éradication de ce mal.

Des projets sont prévus en ce sens pour améliorer les conditions de vie des populations.  Toutes ces associations disent d’une seule voix : non Défécation à l’Air Libre (DAL). Des missions d’observations, mobilisations et sensibilisations continuent dans plusieurs localités. Cela y va pour le bien de tous. La défécation à l’air libre , aussi souvent désignée par défécation en plein air, est l’action de déféquer ou de faire les selles  à l’extérieur des habitations, hors de toilettes publiques. Dans les zones peuplées, la contamination de l’eau par les matières fécales est à l’origine de problèmes de santé publique.

La défécation en plein air  et de façon général le manque d’assainissement et d’hygiène demeure un facteur considérable dans la propagation de diverses maladies. Il s’agit notamment de la diarrhée et les infections par les vers intestinaux, ou encore la fièvre typhoïde, le choléra, l’hépatite, la poliomyélite et le trachome. Dans le monde, environ 946 millions de personnes, soit 13 % de la population mondiale, pratiquent la défécation à l’air libre en 2015. Selon les derniers rapports disponibles sur le Togo, le taux de défécation à l’air libre est de 23% en milieu urbain et près de 68% en milieu rural.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *